BRAHIM AMHAOUCH - Asso
Loading...
BRAHIM AMHAOUCH 2018-04-06T00:53:08+00:00

Project Description

MA VIE, MON OEUVRE

Je m’appelle Brahim Amhaouch, je vis dans la Vallée des Roses à Kelaat M’Gouna avec ma famille, je suis président d’un réseau DRAA pour le développement durable des activités génératrices de revenus.

Je suis membre du Forum International du Tourisme Solidaire. Le tourisme solidaire, dans son esprit, c’est de valoriser les offres touristiques produites par des gens simples, de la société civile, comme les coopératives et associations locales. Nous avons fait l’accompagnement des activités génératrices de revenus, surtout des femmes. Nous les soutenons et les accompagnons dans leurs activités, surtout au niveau de la formation des compétences. Nous valorisons les produits des femmes au niveau des coopératives et associations. Chez nous, au Sud, c’est la tapisserie, la broderie, la bijouterie et tous les beaux-arts. C’est un grand axe qu’il faut valoriser, car il fait vivre des familles. C’est dans ce sens-là que va le tourisme solidaire, surtout dans les vallées et oasis.

COMMENT J’OEUVRE POUR LE MONDE

L’éco-gite La Tourterelle, c’est un écosystème. Un écosystème de valeurs, qui est défini et bien déterminé dans un cercle que l’on appelle un cercle vital. C’est-à-dire que l’écologie commence à partir de la nature. Nous sommes dans un grand jardin ici, un verger, plein d’arbres et de plantes. Tout ce qui doit être produit ici est naturel, rien n’est chimique. Je suis allé vers l’entrepreneuriat vert. Il y a la dimension écologique, la dimension de l’environnement, et la dimension socio-économique.
Le visiteur qui vient à l’éco-gite, il va vivre dans un écosystème tout à fait naturel, écologique, de la nature jusqu’à l’établissement tout entier. Nous sommes en train d’améliorer tous les services afin que tout soit écologique. Les animaux qui mangent donnent du compost pour l’agriculture, l’agriculture est dédiée aux clients dans l’alimentation. L’alimentation se fait localement avec des produits locaux.

LES ENJEUX

Une autre chose qui nous préoccupe, c’est que l’éco-gite se trouve dans une zone d’oasis. Les oasis sont menacées à cause du dérèglement climatique. L’environnement ici, dans le Sud, n’a rien à voir avec la pollution. Nous avons subi des conséquences très néfastes. Parfois, quand il y a des orages, il y a des averses torrentielles très violentes, ce qui crée des inondations qui emportent tout : végétations, sols, terres. Nous n’avons jamais vu ça auparavant. C’est catastrophique.
Il y a aussi de la sécheresse : retrait des eaux. C’est très grave. Cette année, nous voulions visiter les transhumants avec les jeunes d’Un Monde Réenchanté. Mais les transhumants ne sont pas encore installés. Pourquoi ? Parce que les pluies sont en retard. Nous sommes en novembre et les pluies ne sont pas encore tombées. Le pâturage n’est pas prospère et les transhumants ne peuvent pas venir.

Devant cette situation alarmante, que faire ? J’ai adhéré à l’Alliance Marocaine pour le Climat et le Développement Durable. C’est une alliance qui a été créée après la COP22 de Marrakech, qui répond aux critères et aux Accords de Paris (COP21). Nous travaillons avec la société civile et l’État, à faire de notre mieux pour au moins diminuer un peu cette catastrophe, qui vient chaque fois et qui est en train de faire rage dans les petites oasis qui sont très fragiles. Il faut trouver des solutions adéquates au niveau de l’atténuation, et s’adapter mieux pour gérer ce qui existe déjà.

MON MESSAGE

Il faut revitaliser le monde, revitaliser les espaces, l’écosystème, et redynamiser l’économie sociale et solidaire. Je crois que vous êtes en train de revitaliser, réenchanter ce monde-là. C’est vraiment un bon concept sur lequel on doit beaucoup travailler. Je remercie Un Monde Réenchanté pour le long voyage qu’ils font. Pendant deux jours, nous avons échangé beaucoup de choses, de concepts, d’idées et d’opinions. Nous avons eu une très bonne visibilité de l’avenir. Hier, nous étions dans une coopérative, les Arômes du Sud. Les jeunes ont pu toucher et remarquer le charme de la coopérative, la distillation de l’eau de rose. L’association Un Monde Réenchanté nous encourage, nous écoute, nous soutient dans toutes nos idées. Je vous remercie pour les efforts que vous fournissez, je suis très fier et content d’accueillir un tel organisme comme Un Monde Réenchanté.

Revitaliser, réenchanter, redynamiser, c’est quelque chose qui va impulser le monde des jeunes, le monde des gens qui n’ont pas beaucoup d’espoir, à qui vous pouvez redonner de l’espoir, du courage, du dynamisme pour qu’ils se relancent dans leur vie et pour aller vers un meilleur avenir. Mon objectif est de partager et d’échanger, et de répartir équitablement ce que nous avons ensemble. C’est la philosophie du tourisme solidaire.

ME SUIVRE

LES MOTS QUI M’INSPIRENT

« On vient de se connaître il y a deux jours, mais c’est difficile un peu de se quitter. »
Anonyme